Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Occupations Publiques

  • Découvrir des principes à partir des faits

    Le sujet de départ c'était trouver une égalité dans le rôle de gouvernance...
    --> en fait je retiens plusieurs principes: dites moi les quels sont bons ou con s ou .. ?
    1-> tout élu n'est là qu'en vertu de son discours, pour défendre à haute voix et claire rhétorique face aux adversaires d'une thèse ou d'un projet même...
    2-> leur élection est principalement due à la puissance de parti qui les supporte: on sait que dans un gouvernement, un camp est plus à même de défendre ses propres idées s'il est plus gros ...
    3-> la multiplication des courants dans le poulailler qu'est l'assemblée nationale (qui n'en est que la scène et non l'intelligence et la préparation) ne permet pas de construire une politique de moyen ou long terme: tout y est contrarié ou contredit afin de 'empêcher même si intelligence de proposition, de faire avancer tout autre politique adverse: la stagnation y est flagrante et historique.
    4-> le tirage au sort serait stupide s'il concernait toute personne né sur le sol d'application: donc seule une partie, de volontaires serait disponible.. ok .. mais ...
    5-> mais.. on peut raisonnablement penser que ces volontaires seraient des partisans .. autant une représentant soldat de ses pairs (autrement dit, exactement ce qui se produit dans un parti systématiquement hiérarchisé): ainsi on pourrait compter sur des légions UMPS et FN .. et FG .. etc
    6-> les quelques autres seraient noyés comme indépendants, car ce "hasard" reconstituerait d'emblée finalement pire que ce que l'élection donnerait, une version réellement faussée de la société:
    6-->a: parfois plus d'extrémistes.. et donc rapidement une politique exclusive et sécuritaire...une cour de soldats...
    6--> b: des indépendants, qui se feraient houspiller parce que leur discours seraient discordant et incompréhensible du fait que les gros ont des lignes pré-définies (que nous connaissons tous ..), on les railleraient du genre "bisounours" .. comme d'hab' quoi ...

    7-> je passe .. y a des remarques ?
    7--> b de fait je propose que les personnes qui ont un discours et qui parlent à partir de leur parti, ne peuvent plus avoir de droit de décision, encore moins celui de choisir des lois..mais de continuer à en parler .. à discourir..
    7-> aucun politique ne fait son travail seul: il est suivi d'une cour, et de techniciens (qui sont placardisée chaque changements d'alternance (!!sic)) ..): stagnation encore autant des discours en fait que des méthodes, et que des solutions: Tout ce beau monde ne peut décemment être guide vers une prise de décision ... trop d'enjeu partisans et donc clanique en quelque sorte.
    8-> le tirage au sort est trop hasardeux et risqué pour être utilisé aussi simplement.. beaucoup d'étapes intermédiaires y seraient nécessaires, notamment des paliers de confiances et compétences réelles qui mettraient en phase discours et actions.
    9-> la ré-écriture d'une constitution ? ...
    exige la participation de tout le monde ! ... C'est donc sur l'outils de collecte neutre que se porte mon choix ..
    en bref , à +

  • s'éloigner des parlementaires ?

    suite à une réponse: depuis le site https://www.parlement-et-citoyens.fr/enquete/lemaire/confiance

    "les partis tuent la démocratie"

    Autrement dit, 2 dogmes s'affrontent depuis des années, et cela avec des moyens suffisants pour écraser toute médiatisation concurrente à l'exception du parti adverse (UMPS..) !

    C'est un cercle infernal qui a été institué:

    Lorsqu'une élection a lieu (le peu qui se pratique), les représentants de partis qui pourraient être le reflet de ce que pensent les citoyens sont amenés à proposer des banalités générales et dogmatiques. Toute vision prospective et un tant soit peu locale doit être balayée pour une vision uniforme et sans difficulté (sans réflexion ou proposition neuve).

    En prenant du recul, les perspectives que proposent ces grands partis ont débordés sur les "petits", les incluant aussi de leurs propositions originales, le temps d'une élection. ces derniers temps, cependant, les média commencent à comptabiliser, à vérifier, à indiquer sémantiques et vérités, promesses et affirmations. L'internet complexifie leur uniformisation: les civils réfléchissent à d'autres moyens d'organiser la société, se proposent, se regroupent, commencent à expérimenter. ce phénomène est mondiale: la connaissance des tenants et aboutissants sont clarifiés petit ) petit, les compromissions, les idéaux étouffés prennent une autre importance: plus valorisés, d'un sens plus juste.

    Du temps différemment utilisé, plus complets pour entrer dans les détails et mieux percevoir les stagnations relatives aux grands partis. La maintenance d'une politique récurrente, d'un culte de la peur (mais est-ce que d'en savoir trop ne fait pas peur ?)..

    Les représentants de ces partis ne représentent pas les français, même pas un faible pourcentage.. La culture familiale est de plus en plus légère car les enfants sont habitués à la critique du monde: reculs. Les élu-es n'en ont pas: du temps, oui temporiser sûrement leur serait nécessaire pour percevoir le monde en réalité et non sous des formats administratifs et légaux, sous l'inertie des projets directement liés au bon vouloir d'une personne influente.. grâce à son parti.

    Toute cette perte est due à ces batailles internes de négociations en punitions, d'écartements des Ppol (Personnage politique = h ou f politique).

    Ces égocentrisme élargis aux partis ont éloignés ces "preneurs" de décisions de ce que vivent les français.

    Il ne suffirait pas de critiquer ces grands partis, les faux-frères éphémères, les trublions des mauvaises blagues, les masques et les graves inconséquences de certain-es, leur compromission d'une direction à une autre ... Ce corps électif est élevé à la conquête, à la compétition à mort, comme en une arène.

    cela dure et cela n'est pas exemplaire, ni efficace, ni suffisant.

    Les rapprochements plus visibles aujourd'hui entre élu-es et personnes influentes ( par l'argent, mais sans être responsable de décisions, ni nommés, ni désignés même, influentes par ces pouvoir infléchir les Ppol).

    Cette comédie qu'est la démocratie actuelle est en phase terminale.

    L'expression contemporaine est individuelle et soucieuse de son environnement, de la collectivité, d'un idéal détruit régulièrement de faire ensemble, d'un sens commun.

    Cet individualisme de fait est bien plus serein que la croyance en des dogmes appliqués.

    Lorsque les procédures de prise de décisions auront été rendus en des cercles solides et désignés, parfois consensuels, comportant nombre d'individus différents dans leurs métiers, vies, expérience. Oui, quand ces outils seront à disposition des peuples, d'autres modes de prises de décisions apparaîtront.

     

    Les partis tuent la démocratie depuis des générations pour le profit répété de quelques uns. Aborder toutes les diversités, les idées individuelles c'est prendre "à bord" de la démocratie l'aspect multiple des solutions sociétales, c'est accepter autre chose que la dualité ou la bichromie.

    une démocratie a besoin d'une régénération éthique, philosophique et procédurale: tout cela simplifié par les contacts directs et plus près du terrain qu'avant.. que maintenant encore.

    Les solutions technologiques sont en test, les solutions pratiques sont déjà utilisées: elles ne nécessitent pas d'élu-es.

    Non qu'il ne soit pas utile de regarder ce petit théâtre vieillissant (c'est juste qu'il faille entendre leurs cris et leurs répliques, parfois donnant une information au public, parfois le détournant des réels problèmes).

    Les territoires, par les partis sont fermés, bloqués, usés; les uns empêchant au mieux la politique du "remplaçant", faible démocratie représentative.

    La démocratie représentative individuelle est en marche.

    Une question de confiance ?

    Voir son voisin permet d'avoir ou non confiance. Nous avons besoin d'une organisation post-démocratique où les univers des malversations et des comédies ne soient plus décisionnaires, où la richesse ne soit pas uniquement financière et monopoliste. Les seigneuries ont vécues.

    .. Mon voisin-e et moi, 2 parlementaires en puissance.

  • Etapes vers un monde meilleur ;)

    MODE D'EMPLOI DE LA RÉVOLUTION MONDIALE 

    1 Grève générale et mondiale 
    On fixe une date et on arrête de travailler pour pouvoir se concentrer sur la transition. Seul les travailleurs qui maintiennent le nécessaire vital resteront en poste. Pompiers, agriculteurs, etc. Les métiers de la médecine, de la sécurité, de l'alimentation. 
    2 Assemblées populaires partout 
    On fait des assemblées populaires dans tous les endroits du monde pour que chaque être humain puisse être dans une assemblée. Dans chaque ville on calcule le nombre d'assemblées qu'il faut pour que chaque habitant puisse faire parti d'une assemblée, puis on met en condition les lieux pour qu'elles soient efficaces. Chaque assemblée prend un fonctionnement sans que personne ne dirige ou commande, les assemblées populaires sont des endroits où tout le monde est au même niveau et où chaque parole est respectée. La seule règle est, aucun chef dans les assemblées, aucune assemblée chef. 
    Voici des textes qui récapitulent le fonctionnement des assemblées populaires. 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/403775772971495/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/342760959072977/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/381842325164840/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/366561453359594/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/366241920058214/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/342761569072916/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/348007751881631/ 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/342760005739739/ 
     
    3 Légitimées par rapport aux gouvernements 
    On décide que le pouvoir de décision de la politique soit mis aux assemblées. Tous les gouvernements n'ont plus aucun pouvoir de donner d'ordre ou de décider quoi que ce soit. Désormais toutes les décisions politiques sont prises au consensus dans les assemblées populaires. 

    4 Établir les maisons du peuple 
    Pour relier les assemblées entre elles de façon horizontale on réquisitionne un bâtiment par ville ou plusieurs pour les grosses villes ayant beaucoup d'assemblée. Les maisons du peuples sont des endroits où chacun peut entrer, où chacun est égaux, où tout le monde est au même niveau. 
    Voici des textes et des photos qui expliquent le fonctionnement des maisons du peuple. 
    http://www.facebook.com/groups/342752112407195/doc/403778889637850/ 
    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.2754044058996.2126690.1494535829&type=3  
    5 Création de lois 

    La création de lois est maintenant efficace, donc les propositions sont votées au consensus. Chacun peut voter pour, ou contre une proposition et alors la proposition est bloquée, par contre il faut expliquer la raison du pourquoi on vote contre, comme cela on peut trouver une autre proposition pour qu'au final tout le monde soit d'accord. Chaque loi peut être remise en question n'importe quand dès que quelqu'un se sens trompé par la loi, le bonheur du groupe entier est recherché. 
    Voici des textes qui expliquent le fonctionnement du consensus. 
    http://www.facebook.com/groups/180112872077378/doc/190041107751221/ 
    http://www.facebook.com/groups/180112872077378/doc/180121132076552/  

    6 Proposition de transition économique 

    Une loi pour que l'autogestion mondiale soit installée est proposée. L'Économie Basée sur les Ressources, une solution économique qui permet que chaque être humain ait le même pouvoir financier que quiconque. Car les assemblées permettent que chacun soit au même niveau de pouvoir politique, l'autogestion permet que chacun soit au même niveau de pouvoir économique. La construction d'une telle société pourrait prendre deux années de transition. 
    7 Envoi des troupes pour harmoniser les pays en difficulté 
    L'armée des clowns se met en voyage pour changer les autres pays avec intelligence. La violence ne résout pas les problèmes, alors que la non violence et l'intelligence permettent de les résoudre efficacement au long terme. La vérité est que même les dictateurs seront plus heureux dans une société en joie. Mais si les sociétés occidentales arrêtent de corrompre les dictateurs, les problèmes se résoudront tout seul. 
    8 Harmonie mondiale 
    Quand tous les endroits du monde seront en démocratie réelle et que les lois seront écrite par le peuple entier au consensus, alors on peut espérer que l'harmonie pourra s'installer entre les êtres humains.
    · 11 mai, 18:05
    • Vous et Juste Greg aimez ça.
      • Matthieu le Morzellec Qu'en dites vous.
      •  
        Ako Z Un très bon premier élan... permettant la critique, un support...
        mais je pense qu'un certain nombre de point sont des clés et non les serrures... or ce sont les portes qu'il est nécessaire d'ouvrir...
        Chaque point doit être vu en une sorte de désassemblage pour en démonter tous les mécanismes et pointer ce qui est fragile et modifiable, bloquant ou permettant une transition.
        En théorie, tout marche, en pratique, rien ne fonctionne d'une simple décision/idée !
        Je suis vraiment content que tu sois si foisonnant et que tu exposes tes étapes. merci.
        1 TEMPORISATION : tout le monde à qui j'en ai parlé est d'accord: pas de bon sens sans un temps de réflexion et de maturité des idées et d'un futur au moins visionnaire, un sens à notre société doit être exposé et visible: un consensus pratiquement idéal qui démontrerait l'efficacité d'une organisation de mutualisation réciproque (des efforts en communs) ..
        2 tout ce qui est d'une écoute /parole publique dépend finalement d'une démonstration type " pourquoi je ferai mieux d'agir en ce sens ? pourquoi la société peut être comme ceci si je m'oriente vers cela ..?"
        L'assemblée populaire n'est efficace que si elle concerne directement ses interlocuteurs .. être concerné est une mesure possible en termes d'exemples à suivre et d'efficacité d'un mieux en ayant agit ainsi ...
        3 Le consensus, oui en un sens, mais sur certains points je pense qu'il y aura conflit direct: décider de ce qu'est cet espace public, voire retirer à l'espace privé autant de poids (représentatif, de valeur, de richesse, de pouvoir ) qu'il en a aujourd'hui, c'est d'abord démontrer que la propriété est d'abord ce qui nous est intime et non les nombreux objets tech ou autres véhicules .. d'autres pays, d'autres valeurs: déjà les connaitre, comprendre à quoi elles sont liées, et comment les croyances sont intimement liées aux pouvoirs accordés, aux système politiques en place ... Ce ne sont pas seulement des lois ou des règles mais bien des mécanismes sociétaux et culturels qui doivent avoir une certaine légitimité de territoire: il s'agit de recouper déjà qui veut être avec qui et sur quelles bases ? (or nous voulons éviter les féodalismes et les forces en présence..)
        C'est là que le bât blesse: toi tu es responsable et te maintiens tout seul: d'autres ont un tel ressentiment d'incompréhension et de naïveté et de haine instillée aussi parfois, disons que la temporisation les mettrait en position de force: 
        4 Ce n'est donc pas à travers uniquement les assemblées, mais à travers des processus /actions/médiatisations ouvertes de ce qui est et de ce qui pourrait être: en rendant tout cela plausible. Exposer la vérité actuelle sur les résultats obligatoirement stagnant des politiques autant que des méthodes "traditionnelles" de l'économie qui n'a que quelques siècles derrière elle, développée sous des régimes systématiquement autoritaires... Nous y sommes à moindre mesure (ou pire ..).
        Ce niveau de conscience est directement lié à comprendre la majorité des ficelles qui font tourner les boutiques et encore faire travailler des quasi-esclaves dans des pays dont la culture s'est développée sur d'autres fils que celui du capitalisme ou même du pouvoir par l'argent, mais par le religieux ou la tradition.. sacralisant ce qui n'est qu'un ordre officiel qui veut se maintenir.. Le monde entier navigue à des niveaux très différents de compréhension et de vision de la vie, et des usages ainsi que des fatalités dues aux stagnations entretenues sans aucune direction future autre que de maintenir ce qui est comme ce qui doit être et resté...
         
      • Ako Z‎5 les maisons du peuple .. ;) .. un autre terme serait moins poignant et en écho du passé... Disons que je suis d'accord sur un point, non pas une forme fermée, un bati, mais bien un lieu nourri et dont l'histoire commence aujourd'hui: c'est ce que je nomme des nutritopies: une action /installation/structure, objet ou personne qui crée un lien de départ: qui étonne , qui interpelle, qui interroge: que fait ce truc ici et pourquoi faire ? ... C'est mon point de départ, c'est une sorte d'oeuvre d'art en action: elle fédère, réuni malgré tout, permet de s'appuyer sur autre chose que le contexte réel, permet de commencer à voir autrement et ailleurs, voir plus dans le sens, dans le possible futur que dans la raison et le temporel implacable: il est nécessaire de sortir du réel quotidien... Je cherche à nourrir les lieux ! publics notamment...
        Donc en terme de prise de territoire il s'agirait parfois de modules de rassemblement, de rencontres, déposés sur l'espace dit public... pas forcément une maison officielle, mais plutôt une adaptation à la mentalité locale: s'exprimer dans ce qui nous ressemble.. dans ce qui nous rassemble ... ok

      •  
        Ako Z ‎6 pour les lois et pour déterminer un autre lieu que celui du contrat, il faudrait mettre en avant le droit naturel... En fait il faudrait savoir si, enfin à partir de quoi il n'existe plus de conflit d'intérêts, de prise de propriété ...etc ..
        En modérant, je penche aussi pour la remise à niveau de ce qui a été source de nombreux conflits: à qui appartiennent les terres dont les seigneurs se sont appropriées les droits et usufruits ? Peut-on décemment remonter le temps pour revoir tout ce qui a contribué à un futur actuel néfaste en terme de propriété et d'implications de cette fermeture de l'espace public... terres agricoles et batiments.. pieds à pieds d'où vient cette argent qui a permis l'achat de ceci ou de cela ? ...
        Si les ressources mondiales n'ont pas de propriétaires distincts... comment déterminer/valoriser tout ce qui jusque là a été construit par ces propriétaires, pour leur bien propre et intérêts perso ? ... Ou est la légitimité face à l'histoire ?.. je penche pour l'effort réel dégagé pour obtenir le bien et le maintenir en état, l'entretenir et y permettre une amélioration... Tout ce qui a trait à une richesse héritée par "noblesse"/coutume/droit d'état/"grandes" familles est déjà un point crucial. est-ce que c'est l'effort ou la mise en valeur qui doit être marque de propriété ? qui peut-être juge face à ces héritiers ? 
        Ont-ils plus de droit à bénéficier de leurs biens "tout cuit" que tout autre personne ? Ou leurs biens sont-ils en partage égal ? pourquoi ? .. quel process pour tout cela ?

      •  
        Ako Z ‎7 Economie responsable et soutenable .. démantèlement des trans-nationales pour leur pouvoir néfaste et nocif de décisions en leur faveur par le simple appuis financier ! .. Aucun organisme ne devrait avoir un tel poids !

        .. tout ça ... tant de points et une telle variété d'us et coutumes que même les esclaves n'oseraient pas démonter .. 
        Un épandage de culture ou de connaissances claires et nettes de comment le monde fonctionne ici et maintenant, dans chaque localité:
        Faire le point local ! ... avant de pouvoir diffuser de force un système à la place d'un autre... Le mode moteur de décisions par le consensus doit être mis au point, et pourrait bien avoir plusieurs formes, adaptées localement..

  • Des ateliers en commun ...

    oui, comme une piscine ou un stade ...

    J'ai proposé des ateliers dans le même ordre d'idée, mais avec une ouverture plus large que celle de l'art .. Cela se fait, parfois en mécanique (ex: à Brest:anciens marins chaudronniers, en association orthicole, ...) En bref, cela rejoint ce que je veux mettre en place et sur lequel je communique: créer des contextes de vie, de ressources, d'échanges .. Non seulement dans les arts mais aussi dans la constructiion, de structures, de véhicules, d'exo-squelettes, de moteurs électriques, d'éoliennes... Le champ est large car il englobe tout ce qui se produit industriellement qui serait re-produit manuellement (en partie) pour passer outre les brevets (qui ne concernent que la production industrielle et profitable... !!) Tout peut-être reproduit sous ce principe "d'usines artisanales" et sans profit...

    Là il s'agit d'un domaine culturel et qui devrait être déjà en place partout (qui l'est de fait par de petites associations diverses ...). Ici, l'échelle estplus grande et compacte et adaptée à la ville de Paris...

    voir ce lien fb:

    et cette explication rapide .. ;) :

    Ce lieu est expérimenté depuis 2008 dans le 12eme à Paris, sous forme associative.
    Il reçoit désormais une subvention des affaires culturelles et de la région, l'espace est gracieusement mis à la disposition des usagers par la Ville de Paris. 
    Au sein de l'association un régisseur d'atelier est responsable des quelques 350 plasticiens qui utilisent ce lieu chaque semaine. Une administration s'occupe du reste. 
    Ce lieu propose aussi des salles de répétions, théâtre et danse.
    Chaque usager paie une cotisation annuelle de 10euros puis chaque mois participe financièrement et s'engage pour le mois en cours. Les tarifs varient en fonction des revenus. (A partir de 2€ les 4heures).

    Qui fréquente cet Atelier en commun :
    Des usagers qui ont une pratique artistique intense et qui vivent de cette pratique.
    Des usagers qui ont une pratique régulière, mais qui ont par ailleurs un travail rémunérateur.
    Des étudiants des Ateliers de la Ville de Paris et des écoles d'art qui ont fini leur cursus.
    Des usagers qui ne peuvent plus pratiquer dans leur logement trop à l'étroit pour développer leur création.
    Des usagers souffrant d'isolement à la recherche d'une émulation artistique.
    Des professionnels des métiers d'art, qui retrouvent le temps de pratique libre nécessaire à leur équilibre.
    Des usagers qui ont un atelier mais sans l'espace suffisant pour de grandes réalisations.
    Des usagers qui viennent uniquement pour le plaisir pur.
    Des usagers venus de province, d'Europe et de l'international, de passage à Paris qui prépare une exposition et qui ont besoin dans l'urgence d'un espace de travail.
    Des usagers envoyés par la Direction des Affaires culturelles de Paris et le Ministère de la culture.
    Des usagers prestigieux comme Peter Brook, Fanny Ardant, Lambert Wilson qui ont su s'adapter à cette mixité.

    Cela démontre que le concept de l'Atelier en commun répond, dans un même espace, aux besoins d'un grand nombre de projet et d'artiste, de tout âge, de tout horizon.

    Vous avez raison de craindre pour ce projet, il a ces détracteurs, ceux qui veulent y voir une sélection, ceux qui veulent le rendre social et non plus culturel, ce qui est en train de se passer. Le risque est à court terme de perdre le coup de pousse des Affaires culturelles qui seraient bien contente de se débarrasser d'un projet si peu bling-bling. Et d'être basculer dans le social...

    Or il s'agit bien là de culture, pas toujours celle des grandes écoles d'art, ni des Frac, ni d'un Palais de Tokyo et d'autres, mais celle de tous, débutants, amateurs, émergents, confirmé... Van Gogh qui n'a pas vendu de toiles de son vivant, était-il un amateur de génie ou un futur professionnel?

    Notre utopie est d'en crée au même titre que les bibliothèques et les piscines...partout. Fût un temps seul l'élite y avait accès.

    Merci de vos encouragements.
    Nous sommes à votre disposition pour travailler en collaboration avec vous si vous souhaitez en ouvrir un du côté de chez vous.
    Raphaële Kriegel