Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EvoluVe, transition sociétale - Page 5

  • D'une institution active et spontanée

    • Suite à un jugement extraordinaire: 
      ÉQUATEUR : CHEVRON-TEXACO le jugement du siècle, 19 200 000 000 de dollars d'amende

      Les avocats des 30 000 Indigènes et Paysans qui composent l’Assemblée des Victimes de Texaco, n’ont pas tardé à entreprendre des démarches pour recouvrer cette somme. Pas en Équateur, d’où l’entreprise américaine a retiré ses fonds il y a un moment, mais au Canada, au Brésil, en Colombie et en Argentine.

      C’est dans ce dernier pays que les démarches ont donné leurs premiers résultats. Le 7 novembre la justice argentine a décrété la saisie de tous les fonds de l’entreprise. Une nouvelle que n’ont pas spécialement apprécié les investisseurs : la neuvième industrie pétrolière dans le monde a commencé le mois de décembre avec de fortes chutes en Bourse. Le premier pas pour réparer un des plus grands épandages toxiques de l’Histoire est maintenant franchi.
      .../...
      Indépendamment de ce qui arrive concernant les dédommagements, le jugement est d’ores et déjà « historique » dit Fajardo . Pour cet avocat ce jugement ne concerne pas seulement Chevron, les plaignants, et l’Amazonie. « Ce qui est en jeu, c’est tout un système d’entreprises qui a pendant des dizaines d’années commis en toute impunité des crimes énormes en Amérique Latine, en Afrique, en Asie et dans toutes les parties du monde », dit-il.

      Pablo Fajardo parle d’une « guerre de quasi 50 ans » en Amazonie Equatorienne. Les premières 28 années furent un « massacre constant » de la part de Texaco. 28 années au cours desquelles ils ont « bombardé avec des toxiques » l’air, l’eau , la terre et la forêt. « Les derniers 18 ans nous avons peu à peu réagi et nous avons pu affronter ce pouvoir réél [ou royal]. Jusqu’à il y a peu, les gens en Équateur et dans le monde pensaient qu’il était impossible qu’un groupe d’Indigènes, de Paysans, de Gens Pauvres, dans un pays du tiers-monde, puisse affronter une entreprise aussi puissante que Chevron. Nous sommes en train de démontrer que c’est possible et que ça peut se faire, qu’il est possible d’aller beaucoup plus avant, qu’on peut changer les choses, qu’elles ne sont pas intouchables, qu’ils ne sont pas invincibles ».

      Lire l'article en entier sur Histoire de la Fin de la Croissance:
      http://www.scoop.it/t/la-penurie-energetique-racontee-par-l-info/p/3994901296/equateur-chevron-texaco-le-jugement-du-siecle-19-200-000-000-de-dollars-d-amende

      Nature to Share
      http://www.scoop.it/t/naturetoshare/
      www.diagonalperiodico.net
      La justicia ecuatoriana obliga a Chevron a pagar 19 mil millones de dólares. Y l...Afficher la suite
    •  
      Ako Zoom A quand de tels jugements sur les faillites de sous-traitants, les milliers d'emplois détruits, les savoir-faires effacés, les brevets inappliqués au placard, les conséquences d'erreurs de masse, la volonté de disparition de la diversité,..tant encore ..
      pour ces trans-nationales qui -nous environnent- (qui crée notre environnement, hhumm il est bon l'air là ?).. bien malgré nous ?
       
    • JPB:  Cette justice n'est que celle des hommes, de leur représentations. Elle ne procède en rien d'un droit divin et du respect des lois universelles. Nous n'appartenons qu'à la troisième dimention et aux possibilités de l'embrumage. Nous deviendrons, n'en doutons pas, plus humain, l'essentiel n'est pas quand mais surtout comment.
    •  
    •  
      Ako Zoom non en effet, PAS une justice divine où le dérapage et les références glissantes sont "roi et reines" !
      La référence à un universalisme est infondée tant que l'UNivers n'aura pas été défini pro-identique/similaire parmi les sociétés humaines.
      En soi la 3D permet tout de même beaucoup de mouvements.. et la définition en cours cosmologico-hypothétique d'un plan 2D parait tout de même réductrice (en toute logique.. mais à une certaine échelle la logique disparaît pour laisser place à des phénomènes): 
      -> sur une feuille (de papier), vous n'avez plus autant de choix, vous êtes sur un plan où la plupart des choses existantes vous sont cachées, où vous devrez passer par tout ce qui fait cette feuille avant d'en savoir plus.
      Et même c'est assez terrible comme vision (quand on est bien sur la feuille /inclu même), car il n'y a qu'un horizon où ce qui est a une variation lumineuse différente mais où aucune forme n'y existe:
      -> En gros ce serait accepter que tout ce que nous sommes (en ce fond théorique) 
      n'est q'un fil d'énergie sans aucune appréhension du monde autre qu'un destin au fil du plan, tel un trait de plume...

      J'ai les sentiment que cette vision est faussée tout simplement parce que ce plan est vu de face (donc en dehors) et tel une feuille tenue et non sur le plan lui-même, ce qui changerait l'ensemble de la vision.

      En modération, il est une hypothèse à y ajouter: 
      -> en aperçu de fractales qui ont elles une forme 3D, tout en étant (parfois ) des plans 2D pliés/repliés (l'image de notre tissu cérébral est le plus apte).
      Et bien il faudrait introduire un sens de vision en extériorité du plan sur lequel nous serions: 
      nous verrions alors en 3D tout en étant nous-mêmes partie/tissu, mais nous ne pourrions pas voir notre direction, nos rencontres (une prévision) à moins de parcourir notre plan jusqu'à des points de vue particulier (y compris celui de pouvoir voir notre passé).
      Il faut donc adjoindre à ce plan d'existence, la possibilité d'un sens de la vision externe au plan, donc une énergie 3D émanent de notre être, tiré du tissu que nous brodons .. mais la nappe sur le monde que nous côtoyons, dit réel est perturbant.
      je dis ça.. juste le suivi d'une intuition non travaillée...

      JPB : J'aime tes intuitions et dans ce monde qui nous submerge de technologie, il y a ce domaine non exploré ou insuffisamment: le notre. L'élévation des vibrations passe l'investigation personnelle et le travail (sur soi), ce qui permet d'arriver à ton intuition vivante.
    •  
      Ako Zoom Correctif:
      (en considérant un peu ces prochains "blocs intuitifs" comme un brouillon public) ..
      --> une vision 3D depuis un plan ? En fait,je dois m'être égaré.. rien ne dit que nous y ayons 2 "yeux".. et donc de quoi interpréter le monde par une double vision: le mieux est de dire que "nous" sommes directement une "peau" de ce plan, et on part sur une autre voie: notre surface est intégrale, mais peut-être tout autant multiple entités (patchwork - ensemble - imbrications..)
      Nous n'avons aucune vision depuis le plan, même s'il adopte des formes en 3D, celles-ci nous sont inutiles car nous sommes alors la structure elle-même: ce devient une question de sensations et de distributions d'énergies.
      pour mieux dire, je crois que l'image des neurones me parait la plus crédible.
      Je réduis encore: non pas une surface mais des faisceaux démultipliés, lesquels ont la possibilité d'interconnexions.
      En étant de très loin ces faisceaux en fractales 3D paraissent être un plan plein: il n'en est rien: à une vue rapprochée, nous sommes intrications de "fils" et de noeuds énergétiques.
      La conformation en 3D doit permettre cependant à des "plans" de se relier par proximité et fusions (2 plaques de face, si proche qu'on n'en voit pas l'interstice..).
      -->Universel ?
      --> Humain ?
      --> être en 3D ?
      --> une matière qui pourtant semblerait se dissoudre en des trous noirs lesquels se "tapisseraient" de l'information des objets absorbés (de là une lumière réellement détectée par les astro-physiciens..)
      = c'est de là que je suis parti.. 
      --> car ce "tapissage" des trous noirs donne aussi une conformation en fractale qui forme un objet 3D que l'on doit pouvoir démontrer n'être qu'une surface repliée.. comme un nappage ..
      --> sur quels critères ou facteurs baser la justice ?

       Pour prendre ce cas de procès, .. et ce qui est au coeur:
    • Comment juger/punir/arrêter les actions non éthiques/humaines/amorales des trans-nationales ?
      --> 1 celles-ci sont des groupement centralisateurs dont l'échelle peut permettre de passer outre des normes, des règlements, des pratiques : par exception, puissance financière-achat de droits, corruption, lobbying, contrôle des pouvoirs nationaux par l'introduction d'agents doubles mandatés et soutenus par les "décideurs/dirigeants" politiques ou administratifs.
      --> 2 il existe vraiment un passage facile entre le monde économique/financier et d'administrations (ou aussi par conseillers/fondations/organismes "indépendants"..(Typinjects)): 
      en bref de multiples brèches qui permettent des prises de décisions à une échelle nationale alors que l'entreprise même en filiale de la trans-N obtient une orientation générale des mécanismes de société:


      --> un axe de substitution


      3--> détecter toutes les "compromissions", les personnes engagées qui sont issues de ces trans-N (hhumm oui, et on laisse faire une direction par des ancien de Goldman-Sachs ?? incroyable !) - les filiales impliquées dans les conseils ainsi que les personnes conseillères .. (les typinjects), c'est sans doute déjà fait et lisible.
      4 --> indiquer leurs orientations multiples qui en fait convergent certainement dans un plan massif et monotâche (mais en enlèvement des engrenages qui sont contraignants et bloquant..): situer, définir entre bénéfices pour tous et profit, lequel est le plus appliqué ?
      5 --> Concernant la création d'une institution de "changement d'échelle" (ICElle),

       de redistributions locales, d'alignements entre les coûts en amont et en aval et principalement de démantèlement à terme des trans-nationales sans en perdre la qualité de production (par économie d’échelle ;)). 
      -----------------> Je pense qu'une action générale, comprise et adoptée par toute la population pour la création de cette institution "auto-proclamée est POSSIBLE.

      ** Pour contrer une censure politique et légale, cette institution démultipliée par un caractère local et de témoignages, voire d'un pays à un autre (afin de suivre le parcours complet de la fabrication des produits..) devrait être soutenue dans une sorte de process proche d'une pétition: au lieu de n'être qu'une demande auprès d'élus, cette ICElle aurait momentanément le pouvoir, la puissance d'une institution légale, avec des points encore plus forts:
      -> accès aux locaux, aux champs, aux usines, discutions directes sur les plans stratégiques et les omissions, les produits de meilleurs qualités placardisés...
      -> Cet accès aussi aux contacts politico-administratifs (tout cela est déjà sur des dossiers publics non ? des autorisations, des données sur le nombre de salariés, sur les chiffres d'affaires, sur les outils et moyens de production: cela est connu des administrations.. coûts et prix
      --> est-ce une institution d'investigation ? juste en logiques de ce qui est public.. car ce serait une voie trop lourde et "à peine perdue" avec en face, l'établissement d'une cohorte d'avocats et d'interdictions "légales"...
      --> l'ICElle est plutôt active directe: ceci fonctionne, cela est "une ruine pour tous !": en fait dégager une action par démonstrations et témoignages, d'un résultat global, des conséquences sociales et sociétales par un historique même médiatique.
      --> cette action est dans un biais pacifique et légal, concrètement la diffusion des liaisons claires entre productions et conséquences sur un territoire (ou plusieurs). De cette manière, non seulement prise de conscience mais aussi boycott général du produit/méthode/objectif:
      ---------> c'est déjà ce qui est fait ?
      NON ! Nombre de dossiers et de faits publiés, de scandales sont constatés, mais aucune action efficace ne se produit pour stopper rapidement ces conséquences néfastes.
      Cette institution (ICElle) "en dehors " de la légalité MAIS soutenue par son éthique ouverte et un certains nombre de procédures ouvertes et publiques possède aussi d'autres moyens d'actions réelles... ?


       .. il s'agit d'un modèle, celui de l'émergence d'une institution active et auto-constituée hyper-rapidement par nécessité de réagir face à des erreurs visibles et aucune action gouvernementale ou légale en cours: retrouver un bon sens (moral ?) qui mesure les dynamismes destructifs du système mécano-sociétal en cours.
    • ce n'est plus une manif, car elle implique un corps élargi de la société.
      C'est le mode de représentation des personnes, des délégations sous des prises de décisions intelligentes, intéressées surtout à l'implication de tous-tes mais aussi à la création d'un éco-système qui serait progressivement exposé par l'ICElle.
      Ainsi ce serait une action politico-économique directe et approuvée.
      pour sa crédibilité, la diffusion d'un dossier des "arrangements" sur une trans-nationales, même sans connaitre les "TYPinjects" suffirait à montrer les nocivités de produits, de logistiques, de marchés fermés,.. non plus dans les termes de scandales et de preuves de qui a fait quoi( impossible à démontrer rapidement !) mais dans ce qui est entrain de se produire, des conséquences en termes de maintiens d'emplois pourtant non rentables, qui au final sont financés par les Etats, donc par .. alors qu'ils ne servent plus la production perdue: nombre de ces cas existent et ce n'est pas parce qu'il y a une corne d'abondance du financement public que cela est durable et positif en terme de bénéfice commun.
      C'est confus ? .. bon , en fait je lance ce qui est entrain de se dévoiler encore plus puissant que jamais: le détournement des outils d'organisations en réseau P2P au profit de produits éphémères strictement modelés comme les précédents:
      En bref, je signale la prise de pouvoir des marchands sur des outils de partage qui si nous n'y prenons garde risquent comme tout ce qui est entre leurs mains, utilisés à des fins de profits et.. dans le même temps subissant (par les débordements directement engendrés) les effets de lois restrictives.
      L'accès à ces outils pourraient à terme être régulé par ces organismes, au point d'interdire tout échange ouvert et non profitable/non taxable.. (un lien direct entre la promulgation d'une loi et les profits monopolistes (agréments d'usage et brevets))
      La création d'une telle institution (peut-être éphémère aussi ?) permettrait de placer et une pédagogie et une diffusion de principes éthiques et inaliénables: ceux qui sont issus donc d'une reconnaissance des objectifs à très longs termes de nos sociétés.

      En conclusion aussi, provisoire, il existe DES universalismes propres à des cultures et aux définitions propres à ce que sont les humains ...
      --> La constitution d'une action sur le réel afin de donner une direction sociétale nécessite un regroupement conséquent désiré par un très grand nombre de personnes, même discrètes comme sur un sondage ou une pétition.
      --> L'aspect "il s'en occuperont mieux que moi".. ou "y a bien des institutions qui s'en occupent non ?" est porteur.
      --> Ce qui est promulgué comme officiel prend force de valeur.
      --> c'est la fabrication d'une action sociétale efficace. 
      --> un mode associatif me parait insuffisant par son caractère "contrôlé" par les lois, donc restrictif d'emblée et en plus soumis aux décisions politiques: donc tout de suite inefficace à un moment ou à un autre: aucun changement fort et profond ne peut se faire avec.
      --> l'ICElle procède de cette puissance symbolique de la masse, l'intégrité de ses utilisateurs et l'efficacité directement démontrée des actions qui suivent la diffusion de ses constats éloquents.
      --> la liaison "entité spontanée et illégale" et actions ...
      à suivre..
  • parce que !nous prenons de la force !

    Etonnant ça comme PR parce qu'il a été témoin direct de ce que font des fanatiques religieux, et qu'il indique que des fléaux s'abattent aveuglés par leur enseignement propagande.. vous le croyez haineux ! ??

    La religion est souvent une intolérance vis à vis de celles et de ceux qui ne partagent pas les convictions édictées et dogmatiques..

    Mais au fond si ces personnes religieuses un peu trop zélées (quand elles ne sont pas tout juste folles et névrosées..) pratiquaient réellement et correctement leur religion, avec ce quelles impliquent de bontés et de compassion et de bonne intention vis à vis des "hérétiques", tout se passerait normalement. MAIS ce sont des prétextes de guerre avant tout ! Le rappel de PR est la réalité.

    Vous voulez construire une paix réelle ?

    Il va nous falloir contacter et mettre en relation ces personnes de tout pays qui ont !nos mêmes idées non plus de simples tolérances mais d'éthiques et de fondamentaux décrivant un être humain ayant les mêmes droits en tout lieu de ce globe et ce,

    quelque soit ses convictions religieuses (du moment qu'il accepte qu'un autre puisse croire autrement.)

    Tout autre attitude est celle d'un pauvre enfermé dans son dogmatisme, pauvre en culture, en savoir, riche en ignorance et en règles insensées de conduite. pour la paix, il faudra qu'un système autre de prise de décision se mette en place (il est en cours)..

    D'abord en local et progressivement gagnant des territoires plus grands.

    Mais cela nécessite d’aplanir beaucoup de méfaits notamment ceux des ressources d'un territoires ou ceux des héritages issus de guerres féodales voire d'autres massacres: ces héritiers là doivent être défait de leur propriétés illégales, salies, acquises dans une stratégie néfaste.

    Ces droits naturels peuvent revenir aux quidam que nous sommes , en se mettant d'accord de par le monde sur les modes de décisions collectives, sur ce qui est acquis de ce qui est du bien commun .. etc

    Les choses se mettent en place non par les refoulements et les incompréhensions mais bien par des mots communs et des dialogues construits et posés, cherchant une sortie et non une porte ou une barrière..

    Il faudra plus que de dire "je suis gentil et je te hais !", que "d'être frère" et se tourner le dos...

    Quant à la révolution, elle n'est qu'un cycle de plus qui remet en place des personnes avides et cupides, autant que celles qu'elles auront massacrées.. et c'est un cycle réel et depuis des millénaires: sortir de ce cycles quasi-féodal est un challenge extrêmement difficile, du simple fait qu'une opportunité de se "sauver", de s'enrichir peut avilir le moindre quidam sans conscience de son rôle et de l'importance des ses choix vis à vis de l'ensemble et non seulement de ses petits copains !

    pour y travailler: http://pear.ly/3B6v

    P●sT-DEMocratie www.pearltrees.com

    -->il y a un reel travail de reflexion dans tes paroles, ca me donne espoir.

    --> Tes paroles sont justes et donne de l'espoir (comme le dit). Encore faut-il que le peuple prenne conscience qu'il est plus fort que les dirigeants... Je suis entièrement de ton avis lorsque tu dit que c'est local qu'il faut commencer... Seulement aujourd'hui le village s'appelle FB... Enfin, on peut l'espérer...

    ..Un espoir partagé et je vous remercie de m'indiquer que je suis lisible.

    La conscience des peuples vient à petit pas, elle vient à 100%.. Même en Chine il y a  des grèves et des combats qui se font jour, à découvert..

    Les grosses institutions sont entrain de tabler sur le social plutôt que sur le tout économique (normal, c'est entrain de s'effondrer). Il doit y avoir de nouveaux supports ...

    La force de dirigeants ?

    quelle force ?

    Nous ne sommes pas en dictature: ils n'ont que quelques droits, mais surtout encore celui de décider d'options et d'orientations du pays ... qui influent sur nous. Ils pensent à l'ancienne, en féodaux, en inféodés au système et aux cycles éternels qu'ils veulent faire perdurer. Leur soif: unifier !

    Leur peur: le débordement par la foule.. la révolution... Ils sont allés jusqu'à louer les services d'une police anti-manif' dans les évènements internationaux: les polices nationales sont déjà trop influençables: ils font venir des "étrangers", disons des soldats qui sont censés être indifférents.

    mais c'est déjà aussi peine perdue: !nous sommes dans les mêmes idées d'un pays à un autre...

    faites passer le mot:

    les pseudo-dirigeants ont le pouvoir,

    les peuples ont la puissance !

    laissez tomber ces pouvoirs, vous verrez que doucement !nous mettrons notre puissance à notre service commun, à nos idées, à notre amour de la vie !

    piocher: http://pear.ly/4hY9

  • Manifeste en cours .. définir une IM

    Je viens de trouver ce site en ligne, simple et permettant de remonter des idées pour mieux les accorder...
    voir donc:

    Identité Multiple, futur de la décision "démocratique"

    by AkoZ  |  ( http://yourchangemanifesto.com/AkoZ/Identit--Multiple--futur-de-la-d-cision--d-mocratique-)

     

    Créer une Identité Multiple pour décider ensemble, bien plus complètement qu'avec l'initiative fermée d'un-e représentant-e élu-e même démocratiquement.

    Cette IM s'incarne dans toute personne qui se sent "synchronisée" avec les idées qu'elle avance. Elle crée directement un !NOUS réel et puissant dont chacun-e ressent l'évidence et la possibilité de construction.
    Parler de cette décision en démocratie pour souligner l'inefficacité et l'accaparement des idées par des acteurs mimant et rappelant les rouages du système au lieu de créer et de mettre en place de vraies mesures utiles sur le terrain local et fractal.
    L'IM est omnisciente et représente toute personne qui a les mêmes conviction et les mêmes directions de société et d'expressions libres sur un sujet, une action ou un projet donné (SAP).
    L'IM dépasse la démocratie en une entité réellement représentée par des personnes dûment identifiées et reconnus les unes aux autres intuitivement et par le bon sens, non plus par des éléments partisans ou discriminatoires. 
    L'IM dépasse la démocratie en une forme de représentation d'un ou de plussieurs groupes sur une action ou un projet (SAP): elle est un pont décisif vers ces objectifs désignés mêmes s'ils sont utopiques.
    L'IM concerne des indivi-dualités qui ont une connaissance du SAP déterminé et organisent le montage, l'éxecution et toutes les étapes d'un SAP donné.
    L'IM est une "multindivi-cratie" sachant qu'elle ne met en hiérarchie que ce qui concerne une programmation d'étapes parfois linéaires, tandis que son moteur est global et basé sur des rouages fractaux (qui sont identiques quelque soit la puisance du groupe qui l'utilise).
    L'IM évite ainsi les corruptions et autres instances dites supérieures et nombres d'étapes bureaucratiques capables de blocages.
    L'IM est auto-organisée et active.

    A travers ces quelques points dont !NOUS rappelons aussi les clés directrices:
    UNI-versalité - InDivi-dualité - Con-SCIence
    UNI-ID-&SCI

    Ceci n'est qu'un début de manifeste, une somme de petites idées, il reste à définir ses méthodes, ses moyens, ses implications et la façon dont elle va agir en parallèle du système déclinant actuel ?
    En indiquant les points faibles, forts, clés, essentiels, redéfinis ou renommés;
    En définissant fermement les termes emloyés ci-dessus;
     En diffusant ce mode moteur d'actions et d'accomplissements, !NOUS serons prêts à organiser chaotiquement nos territoires multiculturels, diversement et éthiquement accueillants et mutuellement attentifs les uns aux autres.
    Les idées et réponses que vous mettrez permettront de préciser et de rendre pleinement le sens de cette Identité Multiple, seule vraie représentante de nos personnalités individuelles et communément humaines.

    Ci-dessous vous pourrez lire quelques autres discutions sur ce sujet:
    http://evoluve.hautetfort.com/ims-identite-multiples/
    http://pear.ly/bbYIn
    Contribute first proposals
    for “Identité Multiple, futur de la décision "démocratique"”:
    Add here some proposals for your manifesto
    1. LA nécessité d'un objet de reconnaissance vient de l'usurpation possible et de contre-propagande/usage qu'en ferait quelqu'un qui parlerait en des termes catastrophiques au nom de l'IM:
    --> Comment obtenir cet OBjet identifiant face à toute "ancienne"/actuelle autorité ?
    2.

    L'IM peut aussi bien être une associattion, une entreprise, .. une administration (!) TANT QUE tous ses membres adhèrent pleinement au SAP* défini, d'une manière probante, réelle, contractuelle (ce qui implique alors une adhésion de fait et non individuelle).

    * SAP: sujet - action - projet

    3. L'IM est bien entendue un substitut légal (par son droit naturel* !!) de tout représentant.
    En sachant que toute action de l'IM est fondamentalement éthique, de bon sens, pour un bien commun, avec la force de nos personnalités humaines: nos discours vont différer tout en visant un objectif (SAP) commun.
    Les acteurs politiques le restent pour "jouer" les diverses implications d'un SAP mais n'ont plus aucune pouvoir de décision. Cela se fait malgré et sans eux-elles. De toute façon, dans les espaces privés et une ouverture d'esprit (openness). 
    4. Un SAP (sujet-action - projet) est aussi un "module" fractal à définir: il s'inscrit dans une programmation nette et lisible, simplifiée et honnête, indiquant l'ensemble de ses acteurs, des besoins et des financements nécessaires.
    Il répond à une "problématique", à un besoin, à une envie, à un élan qui est partagé par une population sur un territoire donné. 
    5. Savoir dénommer et prouver son IM par une carte ou un objet particulier .. ?
    --> comment obtenir cet objet ?
    --> OU est suffisant le prénom et nom ou autre pseudo de l'IM et de la citer pour être dans sa représentation réelle ?

     

  • Sciences - temporisation - rigueurs et Universalismes


    OU comment trouver les étapes de structuration de nos sociétés à venir ?
    et sur quelles bases les fonder ?


    ...il y aurait une série d'étapes des civilisations: 1 croyances magiques - 2 animisme - 3 cultes païens - 4 religion officielle - monotéisme ...etc en un cycle , nous en serions au retour de l'animisme ? ;) (je fausse les cartes ..) Quant aux très anciennes civ. elles sont marquées par le peu d'habitants, les conquêtes, les mises en esclavage et les massacres, de très très rares "scientifiques", des technologies qui s'affinent et se diffusent dès les premiers moyens de communication.. de plus en plus vite...
    Si on cumule tout ce savoir dans ce que nous avons nous en tête, nous serions des génies !
    Il y a aussi un truc bien déployé, c'est le fait religieux, qui semble s'opposer rapidement au fait scientifique, tout relatif et temporaire, contrairement au religieux qui est donné comme infini et perpétuel, une merveille.
    Et vous savez quoi ? .. LA science demande une rigueur et un éveil de la conscience bien plus élevé que la religion qui s'accorde à donner des idées universelles que nous avons en nous tout en les ritualisant puis en les délivrant pour pardon..etc (biais à terme..).
    La science est d'abord contre-intuitive et particulièrement détestable dans ce qu'elle affirme alors que l'entendement ne le comprend ni ne le voit ! Ce ne sont plus des rituels, mais des apprentissages nécessaires qu'elle délivre avec difficulté de compréhension.
    Un autre point est aussi la simplicité que nous avons à comprendre les mythes, à les aimer, à les écouter ...
    La science s'oppose au sens commun et pose de nombreuses barrières à l'infini de la pensée: pire, la rigueur statutaire du scientifique l'oblige à restreindre sa croyance pour ne pas être confondu avec un charlatan ! .. duplicité de l'esprit qui ne peut marier intuition et expérimentation.
    Cette rigueur nécessaire à une justice de publications scientifiques couronnant ces écrivains d'élite, s'est répandue dans ce que nous nommons des normes, des interdictions tout autant que des protections individuelles ..

    Bien, soit c'est leur challenge ! .. Mais cette rigueur comptable oblige chacun a devenir un produit de choix, restreint et contrôlable le long de sa vie dont il a fait lui même le label dans sa définition de lui-même.. Ce récit de soi, pour être encore rigoureux, nécessite des examens pour prouver un niveau de compétence face aux examinateurs filtreurs ! ..etc

    Ce monde est complexe parce que des gens qui ont voulu bien faire en s'attachant à des pseudo-sciences telle que l'économie, ont créer des niveaux hiérarchiques particuliers d'aptitudes spécifiques mais toujours et encore limitées .. Et oui, est chercheur (le plus haut niveau scientifique) celui qui a ingurgité et régurgité tel quelle sa science. (voir plus haut l'incroyable toile culturelle du philosophe Stiegler).. oops, enfin pour les enseignants.. ooh et tant qu'ils le restent par la diffusion de leurs recherches: l'aboutissment est loin, l'étape est justifiée, les constats faits. (mince ! trop bref et facile !) PROVOC'
    ..
    Nous aimons tellement les contes, tandis que notre société tente vainement de nous protéger de nos folies ...

    Les marchands, là-dessus tout autant que les financiers, ceux qui sont aux commandes de la délivrance des moyens de vivre, lesquels ont aussi été par définition, restreints dans un but louable (?)...

    A n'en plus finir, les injustices claironnent car elles sont bien des contournements directes des scientifiques structurant (hhumm devenus des bureaucrates hélas !!) nos moyens d'échanges et d'habiter.

    --> l'intéressant actuel c'est qu'il y a une coïncidence entre les faits scientifiques et les croyances de fond en un individu doté de facultés universelles (heu, j'ai pas insinué qu'un dieu est en lui .. ;))
    Celles-ci datent .. des origines de nos besoins de survie en zones naturelles (des tribus servent de témoins à ces faits).
    --> Autrement dit: tout porte à estimer que la rigueur scientifique peut être un outils efficace de reprise d'une direction viable et saine, durable enfin soutenable aussi.

    --> Lorsque les agents responsables des errements et des injustices flagrantes auront été déterminés (ils le sont, tel Monsanto !!), le jeu des puissants qui fuient tout en utilisant les mécanismes comptables défaillants tels les richissimes grecs ..., les études biaisées et orientées des ultra-banques mises à plat.. enfin j'en passe, nous les connaissons un par un.

    --> par cet épluchage non pas comptable mais de bon sens (il s'agit pas d'effacer une ligne mais de déchirer la page !!), !NOUS pourrons établir des bases sereines (donc qui ne font plus peur à tout le monde dans cette folie du lendemain refoulée en un espace sauvage urbain !)

    -->recréer une structure est délicat et difficile. Utiliser les pans et colonnes qui tiennent de justes institutions est nécessaire et tant que c'est pas de l'auto-promotion (encore que cela dépende du type d'institution). Adosser et relier l'ensemble léger et tendu des croyances justes et non néfastes, des universalismes propres aux humains et bâtir ces plateformes flexibles de mutualisation comme des territoires ajustés aux besoins et à la population.
    -->C'est aussi pourquoi je traine sur ces logiciels (y compris d'intelligence artificielle), que j'indique comme étant neutres dans le résultat qu'ils donnent d'après les débats et éventuels votes/choix des populations concernées.
    --> Le respect des autres cultures .. des non-scientifiques, voire hyper-religieuses, des dictatures ? ... pourrait être dépouillé d'un jugement moral par un simple jeu de déshabillage honnête de leur structure actuelle, les liens de marchandages ne pouvant plus être cupides ou vaniteux déformeraient celles-ci en un besoin de se raccorder à cette nouvelle donne: non plus une visée économique pour s'approprier des ressources, mais une poussée vers l'élan humain que ces sociétés ouvertes auront adopté. = échanges sur une autre comptabilité que celle du cycle marchand.. (celle de ce qu'il est possible de distribuer et d'échanger tant qu'il y en a encore...prévision sans stock épargné autre que de secours )
    --> dans ce mode ou chacun est véritablement une part du TOUT humain/sociétale/Terrien à la mesure de son engagement, mais de son effort et de l'émulation qui lui est donné; la hiérarchie est bienveillante et élévatrice vers cette connaissance qui n'est plus un "à moi !" (processus qui lui, hélas est aussi bel et bien inscrit dans nos cerveaux, comme le désir d'avoir ce que l'autre possède !!)
    --> "l'openness" "l'ouverture d'esprit", sont de rigueur !
    --> les biais concurrentiels ne concernent plus la destruction des autres mais l'amélioration constante des produits jusqu'à leur durabilité éprouvée, ... le cycle d'innovation est rétabli en un jeu de nouveauté pour tous nos esprits avides de savoirs, plus mieux, autrement.
    --> !NOUS sommes universels. individuels. conscients.

    **cela rétablit-il le "Universalité-équité-connaissance" de ce nouvel univers dans lequel nous entrons ?
    ..bla, ben quoi ? je vous ressors en vrac ce que j'ai lu/entendu  dernièrement, en toute vulgarisation.. pourvu que cela !NOUS rapproche..
    * un manifeste !! ;)